Une femme qui se coupe les cheveux s’apprête à changer de vie… ou presque

C’est la troisième fois dans ma vie que je me fais couper les cheveux assez courts et je commence à être habituée. La première fois, à 20 ans, c’était un geste audacieux et revendicateur : je voulais retrouver mes cheveux naturels après des années à les défriser. Le fameux big chop et la naissance de mon premier blog.

La deuxième fois, six ans plus tard, j’avais envie de retrouver ce feeling des cheveux courts, après avoir passé des années avec mon bel afro (et aussi un an avec des locs).

La troisième fois – celle-ci, je l’ai fait par envie pure et simple de changer de tête, et aussi parce que j’aime porter les cheveux courts. Ça faisait des mois que j’y pensais, à faire un tapered cut. Mais je résistais, parce que mes cheveux étaient devenus un outil de travail et de marketing, «profession oblige».

En tant que blogueuse afro qui a bâti sa visibilité sur les conseils capillaires, je sais que ce qui marche le plus c’est quand je mets ensemble dans un titre les mots cheveux + crépus + long. Vues, partages et commentaires instantanés. Les cheveux longs ça fait rêver, surtout quand tu as une texture afro! De plus, avec mon entreprise de distribution de produits pour cheveux bouclés et crépus (Fro Chéri), le meilleur exemple pour montrer leur effet et générer des ventes… c’était ma chevelure.

Alors pourquoi avoir décidé de renoncer à mes cheveux quand une bonne partie de mon auditoire m’a suivie à cause d’eux?

Parce que j’ai décidé de me faire confiance et de croire à la bienveillance de ces mêmes personnes.

Parce qu’avoir les cheveux courts n’invalide pas les dix années que j’ai passé à donner des conseils et créer du contenu qui a été utile à beaucoup de femmes (et d’hommes).

Parce que je veux dissocier ma valeur d’un simple aspect physique sur lequel j’ai un contrôle limité,

Parce que je ne veux plus me sentir validée uniquement à cause de ce qu’il y a SUR ma tête.

Parce que je ne suis pas que mes cheveux!

Sinon, voici quelques petits trucs que j’ai remarqué depuis que j’ai fait cette fameuse coupe, autant les réactions des autres que mes propres réflexions.

Les gens se demandent s’il se passe quelque chose dans ma vie

Thanks to Coco Chanel, qui aurait quelque chose comme « Une femme qui se coupe les cheveux s’apprête à changer de vie», beaucoup de gens voient dans ce geste une annonce chargée de sens caché. Des fois c’est vrai (relire le premier paragraphe). D’autres fois, c’est juste superficiel (relire le 2e paragraphe). Cette fois, c’est un mélange des deux. J’avais envie de changer de tête et dans ma vie, il se passe que j’ai envie de focaliser sur autre chose.

Les gens râlent, pleurent et protestent

Sûrement parce que je suis blogueuse, et donc je m’expose aux commentaires du public, et aussi parce que certaines personnes vivent par procuration il semble, j’ai passé quelques minutes à rassurer les gens qui m’envoyaient des emojis larmoyants. Et aussi à recadrer quelques personnes qui m’ont envoyé des commentaires plus secs. Guys, c’est sur ma tête que les ciseaux sont passés. Vos cheveux à vous sont sains et saufs! Mais une grande majorité a aussi été très positive et encourageante, et pour ça je vous remercie!

J’ai retrouvé la mobilité au niveau du cou

Non seulement je me sens plus légère, mais j’ai l’impression d’avoir retrouvé de la mobilité au niveau de ma nuque et que ma posture est plus droite. Je n’avais pas des masses de cheveux comme une personne qui en a jusqu’aux fesses disons, mais faut croire que quelques grammes peuvent quand même faire une différence. Une charge en moins sur les épaules? Youpi!

Je me demande ce que je vais faire après

Je me demande ce que je vais faire avec tout ce temps libre que je viens de récupérer! Bon, je blague — je sais exactement comment je vais en profiter. Mais plus sérieusement, avec la simplicité des cheveux courts, j’aurai pas mal de produits à disposer. C’est mes amies qui vont être contentes!

Je me suis demandé si ma féminité en a pris un coup

Même si cette inquiétude ne dure en général pas longtemps dans mon cas, je ne peux m’empêcher d’avoir cette petite pensée. Est-ce que je suis moins séduisante? J’avoue que les premières fois que je me suis vue les cheveux courts, il y a quelques années, je me suis demandé si je n’avais pas fait une grosse, grosse bêtise. Pourtant, je n’ai jamais trouvé que les autres femmes aux têtes rasées étaient moins belles ou moins femmes. J’ai toujours su que la beauté intérieure comme extérieure ne résident pas seulement dans quelques centimètres de fibres mortes.

S’il y a une chose que les cheveux courts m’apportent, c’est une confiance en moi renouvelée. Pourquoi? Parce que j’ai pas le choix d’assumer. La personne que je suis n’est pas différente parce que mes cheveux sont courts. Je le répète, I am not my hair. Franchement, à quel point le monde serait triste si tout ce qui faisait la femme et la beauté était nos cheveux?

Alors, si vous faites partie de ces gens qui ont été choqués, attristés ou même fâchés que je me sois coupé les cheveux, rassurez-vous ça va repousser en temps voulu! Et pour ceux et celles qui trouvent ça cute, merci, I know it is 😉

Un commentaire pour “Une femme qui se coupe les cheveux s’apprête à changer de vie… ou presque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut